Le sac à main « sous toutes ses coutures »

 

Qu’il soit porté sur le dos ou à la main, le sac est aujourd’hui un accessoire indispensable pour tout sédentaire ou voyageur que nous pouvons être. Au-delà du simple accessoire, il est surtout pratique et représente une extension de nous-mêmes. Élégant, décontracté, coloré…Il en dit long sur nous !

Mais avant d’être un symbole de mode, le sac à main était très mal vu. L’étymologie de ce mot nous donne déjà une idée sur son origine. Le sac trouverait racine dans le moyen allemand « sakman » qui désigne un valet d’armée, un pillard. Cette acceptation est due au fait que les pillards utilisaient des sacs pour emporter leur butin. Pas très réjouissant ! Et pourtant, c’est d’abord avec cette idée que le sac à continué d’évoluer…

> Sacs à main pas chers sur Amazon <

Seulement « pratique » et loin d’être à la mode dans l’antiquité

Sac doré

Pendant l’Antiquité, les premiers sacs à main étaient utilisés par les voyageurs qui y mettaient leur nourriture ou par les esclaves. Ces derniers rassemblaient les affaires de leur maître dans des bourses plus ou moins grandes réalisées dans des étoffes grossières, souvent faites en poil de chèvre. Pendant ce temps, leur maître avançait, mains vides : symbole de liberté et de chic à cette époque !

Certains hiéroglyphes de l’Égypte ancienne représentent également des personnages munis de sacs en bandoulière et d’étuis fixés autour de la taille. Ce sont les ancêtres de nos sacs à main d’aujourd’hui. Il existait aussi des bourses souvent attachées à la ceinture avec un petit cordon.

Au Moyen-âge, le sac à main a une utilisation tout aussi « pratique », mais elle est plus diversifiée. Les vêtements étant très ajustés, il n’était pas possible d’y enfouir des objets. C’est donc à cette période que le sac commence à évoluer. Par exemple, les travailleurs y rangent leurs outils, les ecclésiastiques stockent des pièces de monnaie destinées aux nécessiteux dans un sac que l’on appellera l’aumônière. Les riches aussi d’ailleurs. Chaque corps d’activité a sa bourse attitrée.

Pour la plupart des gens, le sac sert à ranger sa monnaie, ses livres, ses bijoux, ses peignes, ses miroirs, ses clés, ses documents. Au moment des noces, les nouveaux époux offraient souvent des sacs à main à leurs épouses.

À la Renaissance, le sac à main disparait presque puisque la mode est aux habits imposants et bouffants. Ils permettent d’ajouter des poches en dessous des jupons, des sacs en toile ouverts accessibles depuis l’extérieur par une fente. Ces « sacs » dérobés sont d’ailleurs les ancêtres des poches de nos pantalons.

Véritable accessoire de mode depuis le XVIIIème siècle

Sac de couleur noir

Au XVIIIème siècle, les sacs réapparaissent et leur esthétique va s’approcher des sacs à main tels qu’on les connait. Dans la haute société, on va se mettre à porter des châtelaines. Ce sont des accessoires en argent ou en or que l’on attache à la taille et sur lesquels on accroche ce que l’on veut, que ce soit des objets utiles comme de la décoration. En plus des petites poches portées sous les vêtements, la haute société va continuer à apporter au sac à main une identité, une utilisation tant pratique qu’élégante. Les femmes raffinées ont des sacs souvent ronds, parfois carrés et ornés de grosses pierres qui leur font ressembler à de vrais bijoux. Un moyen de montrer à quel rang social on appartient !

De leur côté, les hommes n’ont pas développé le même intérêt que les femmes pour cet accessoire. Ils le délaisseront d’année en année pour ne plus en porter du tout.

Les femmes ne peuvent plus se passer de sacs à main dont la diversité va augmenter notamment avec la révolution industrielle. Avec le développement du train, du bateau, de la voiture, la bourgeoisie trouve un vif intérêt dans les voyages. Il faut donc produire des accessoires pour transporter les affaires des usagers. Pour les plus riches, il est très à la mode d’acheter des bagages personnalisés et luxueux, pour changer un peu des valises simples et sans design. Peu à peu, les sacs à main sont pensés pour emporter des objets divers et non plus seulement des miroirs ou des éventails. Ils permettent d’emporter avec soi de quoi s’occuper pendant le voyage.

Quel est votre sac à main idéal?

Une multitude de sacs et une femme

L’histoire nous l’enseigne : le sac à main est indispensable ! Car, même s’il fut un temps oublié, il réapparut en force. Tant au niveau pratique qu’esthétiques, les raisons qui expliquent cela sont évidentes. Un sac à main nous permet d’emporter avec nous le nécessaire pour une journée ou davantage. Selon ce que l’on doit emporter, sa taille varie et son modèle aussi, mais, quoi qu’il en soit, il est nécessaire ! Il l’est aussi car il s’adapte à nos besoins. On trouvera toujours le sac idéal selon ses activités, ses sorties, son travail : un petit sac pour emporter le juste nécessaire en soirée, un grand pour y mettre ses affaires de sport ou un sac de taille moyenne pour une journée comme les autres. Bref, le sac à main est indispensable car il s’adapte !

Un sac à main, c’est aussi un peu de soi, un peu de notre personnalité. Cet accessoire que l’on arbore à la main, à l’épaule ou au bras est parfois si difficile à choisir que, s’il doit être montré, il doit vraiment refléter la personnalité de celui qui le porte. Ainsi, il a une fonction presque identitaire.

De plus, il permet d’égayer les tenues que l’on porte s’il est d’une couleur vive. S’il est noir ou foncé, il peut aussi atténuer son effet si cette tenue est colorée. Dans ce cas, le sac à main sert d’accessoire décoratif.

Une autre raison de porter un sac à main ? Il rend élégant. Tant pour la gent féminine que pour la gent masculine, il est notre meilleur allié pour apporter du raffinement à notre tenue. Surtout s’il est bien choisi, s’il va avec la silhouette, avec les vêtements, avec la saison.

Quelque soit la façon dont on l’utilise, le sac à main représente une marque personnelle qui en dit long sur nos goûts, notre style et même…notre personnalité. Coloré, discret, original, classique…Il nous ressemble. Alors, l’erreur n’est pas permise !

Pour être sûr d’avoir le bon sac à main dans sa garde-robe, il faut investir un peu et se confectionner une petite panoplie avec les modèles de base, ceux les plus utilisés. La besace pour aller au travail, le sac cartable pour le bureau, le cabas pour faire les courses, le sac en cuir et en bandoulière pour être à l’aise : le sac idéal sera celui qui ressemblera à la journée qui commence. Pour approfondir la sélection du produit, il faut l’inspecter en profondeur. Les doublures, les coutures, les finitions doivent être bien vérifiées. Et plus encore, il ne faut pas hésiter à vérifier la fermeture avant de l’acheter. Ce serait dommage de perdre ses affaires si celle-ci se casse !

C’est bien connu, le noir est la couleur standard qui va avec tout. Comme toutes les couleurs foncées, il se fond dans la silhouette, se confond dans les habits pour une discrétion totale. Certes, mais il est possible de choisir un sac clair d’une couleur qui va aussi avec tout. Le beige et le marron en font partie. Bien sûr, elles dénoteront si les habits sont obscurs, mais, si l’humeur du jour s’y prête, elles apportent une note fraîche.
La bonne chose avec ces couleurs que l’on peut qualifier de standards est qu’elles peuvent être égayées par quelques décorations que l’on peut accrocher autour des anses. Pour ceux qui osent, le choix d’une couleur marquée doit être fait sans perdre de vue les couleurs prédominantes des habits du quotidien. Si vos vêtements sont souvent de couleurs froides, une couleur chaude comme le rouge, par exemple, est une judicieuse option.
Ainsi, et pour résumer, les activités de la journée, la personnalité, l’humeur, la saison et les couleurs dominantes de la garde-robe vont être les principaux critères qui vont permettre de faire un choix judicieux lors de l’achat d’un sac.

 

Le sac à main est pluriel

Des sacs

Les formes et les styles des sacs à main sont nombreux…tant qu’on s’y perd. Chaque sorte de sac est issue de son utilité, de ceux qui, autrefois, l’ont façonné à leur convenance et selon leurs besoins. Aujourd’hui, on utilise ces sacs dans une moindre diversité et sans savoir d’où ils viennent. Voici différentes sortes de ces sacs que nous utilisons aujourd’hui dans la vie courante.

Le sac cabas : Venant de l’ancien occitan, venant lui-même du latin « capax », le mot « cabas » signifie « qui contient ». Tout est dit ! Le cabas est un grand sac qui, il y a quelques siècles, était un panier qui servait à ramasser et transporter les récoltes des champs. Fait de paille tressée et de grande contenance, c’était un ustensile de travail d’importance. Au XXème siècle, il était très utilisé par les femmes pour faire leur marché. Aujourd’hui, on l’utilise toujours autant, mais dans des styles plus diversifiés.

La minaudière : Serait-ce pour minauder ? Pour faire la belle devant le prétendant ? Et bien, c’est assez vrai. Ce sac tient son nom d’Estelle Arpels qui était l’épouse du fondateur de Van Cleef & Arpels ( la marque de joaillerie de luxe). Cette dernière avait pour habitude de minauder, on appela donc son petit sac la minaudière. Il est en fait l’évolution du « vanity case ».Ce petit sac rigide, à l’honneur dans les années 30 grâce à l’avènement de l’industrie du luxe, est comme un bijou dans lequel on range peu de choses.

La besace : Ce nom est dérivé du latin. Le préfixe « bis » (deux fois) et le radical « saccus » (« sac ») se sont associés. La besace faisait autrefois référence au long sac ouvert qui se portait sur l’épaule et qui était composé de deux poches (une à l’avant et une à l’arrière) que portaient les mendiants, les pèlerins ou les paysans. Aujourd’hui, la besace n’a conservé de son ancêtre que le côté pratique et son port sur l’épaule. Les deux poches sont devenues une grande poche unique fermée par un rabat. Elle est devenue, surtout chez les hommes, le sac de cours des étudiants ou des businessmen, donc un accessoire de mode à part entière.

Le sac bowling : On comprend assez facilement l’utilité première de ce sac à main. Comme son nom l’indique, ce sac était destiné à l’origine à transporter des affaires de bowling, puis les créateurs l’ont réactualisé plus tard dans une version plus standard. C’est un accessoire de grande capacité, avec fond plat et doubles anses ou poignées. Ces dernières peuvent être souples ou rigides, certains modèles sont dotés en plus d’une bandoulière.

Le sac cartable : Avec son rabat, ses deux sangles qui le ferme et sa forme rectangulaire ou carrée, ce sac ressemble aux cartables des jeunes élèves, mais il est plus ancien pourrait-on dire. En effet, l’usage des deux bretelles permettant un port sur le dos ne date que du début du XXème siècle. Le sac cartable permet de glisser des documents, des cahiers et, aujourd’hui, des ordinateurs portables. Historiquement, on y glissait aussi parfois des cartes, d’où son nom !

Le sac à main pour homme : Aujourd’hui, portez un sac à main lorsqu’on est un homme n’enlève rien de sa virilité. Au contraire ! Sans être autant diversifié que ceux pour femmes, les sacs à main pour homme sont de nombreuses sortes. Le plus commode étant celui qui se porte en bandoulière ou à l’épaule. Le mieux attitré est celui de couleur sobre (noir, kaki, marron, beige). Sans être féministe pour autant, il faut bien admettre que les fantaisies et les couleurs sont plus adéquates pour le look féminin ! Pour ce qui est de la matière et quelque soit le modèle, le sac en cuir est une valeur sûre et un produit qui dure longtemps.

Le sac en cuir : Beaucoup de personnes affectionnent le cuir, c’est un peu le symbole de la classe. Vous pourrez en trouver sur Sacsamain.eu, et même des modèles pas chers.

Le sac de luxe : C’est celui qui coûte cher, bien sûr ! Lancel, Chanel, Louis Vuitton, Valentino Garavani, etc. Ce sont des sacs que l’on garde pour la vie. Quelque soit leur format, les finitions et les détails sont d’une grande qualité. Cette particularité vient du fait que ces sacs sont, en théorie, fabriqués dans des ateliers français avec un savoir-faire artisanal et un vrai travail de création. Une création qui donne au sac son exclusivité.